TrustCommander : une réponse aux enjeux juridiques, technologiques et marketings du RGPD

Par Axelle Giroire - 10 Octobre 2019 | 127 0

A l’heure du durcissement annoncé du RGPD en France, et de l’émergence d’initiatives homologues à l’international, Commanders Act propose une solution de gestion du consentement à la fois sûre, personnalisable et évolutive.


Le développement de cette application de protection des données personnelles, lancée historiquement en 2012 et nativement intégrée à la Plateforme Commanders Act permet aux marketers de progresser dans la voie d’un marketing personnalisé transparent et respectueux des attentes des consommateurs.

Dans un contexte de durcissement du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) en France, et avec l’entrée en vigueur de directives similaires partout dans le monde, TrustCommander se positionne comme la solution la plus adaptée à une mise en conformité à la fois rigoureuse et personnalisée en matière de mécaniques de consentement et de protection des données. Elle offre ainsi aux entreprises une réponse optimale aux enjeux à la fois juridiques, technologiques et marketing liés au recueil du consentement.

TrustCommander : pour une gestion personnalisée des mécaniques de consentement

Version optimisée de son offre Privacy, la plateforme de gestion du consentement (CMP) TrustCommander de Commanders Act a été développée dans le but de simplifier et d’optimiser la mise en conformité des organisations avec le RGPD. Disponible en stand alone ou intégrée à la plateforme de tag management TagCommander, TrustCommander prend aujourd’hui en charge l’ensemble des mécaniques de consentement, tout en offrant de nombreuses options de design personnalisé.

TrustCommander offre la possibilité de faire des A/B tests pour tester plusieurs versions de mécaniques de consentement et d’évaluer, à partir de statistiques complètes, laquelle génère le plus de consentements positifs. « TrustCommander est la seule CMP du marché à être exemptée de consentement par la CNIL pour produire des statistiques totalement anonymes et cloisonnées, explique Michael Froment, CEO & Co-fondateur chez Commanders Act. Ce qui signifie que nous avons la capacité de fournir des statistiques exhaustives, incluant les opt-out, pour pouvoir calculer un taux de consentement véritablement tangible. »

Avec TrustCommander, les entreprises ont ainsi la garantie non seulement d’être conformes à la loi en matière de collecte éclairée et explicite du consentement, tout en ayant accès à des données précises quant à l’impact de la mécanique et du design choisis sur leur taux de consentement.

« L’un des enjeux majeurs du consentement réside dans l’expérience utilisateur, ajoute Michael Froment. Pouvoir être pleinement conforme à la loi mais sans sacrifier la qualité de l’expérience utilisateur est un gage d’adhésion non seulement pour les entreprises, mais aussi pour les consommateurs. Conformité ne doit pas rimer avec uniformité. »

Une sécurité renforcée en matière de protection des données

Conformité, en revanche, doit rimer avec sécurité. TrustCommander propose des fonctionnalités complémentaires au consentement, permettant de renforcer la sécurité des données pour l’exploitation desquelles l’entreprise a obtenu le consentement des utilisateurs. La CMP dispose ainsi d’un firewall destiné à bloquer le partage de ces données que l’entreprise souhaite exclure de ses propriétés. Cette sécurité s’applique quelque soit le mécanisme d’appel et quelque soit le rang d’appel.

Ce dispositif permet de renforcer la gouvernance et notamment de prévenir les « data leakage », ou fuites de données personnelles, auprès de prestataires peu fiables. Les équipes AdOps et TagOps bénéficient d’une sécurité satisfaisante. « L’enjeu est d’autant plus fort que le RGPD, via la CNIL, oblige aujourd’hui les entreprises concernées à communiquer publiquement sur une fuite de données, en particulier de données primaires, explique Michael Froment. A ce titre, TrustCommander offre aux organisations une couche de sécurité supplémentaire en matière de protection des données personnelles. »

Anticiper pour s’adapter aux évolutions futures

Alors que la CNIL a d’ores et déjà annoncé un durcissement des règles relatives à l’application du RGDP, d’autres initiatives similaires voient le jour partout dans le monde. En Californie, le CCPA (California Consumer Privacy Act) entrera en vigueur en janvier 2020 ; au Royaume-Uni, le Information Commissioner’s Office (ICO) a publié, en juillet 2019, une directive sur l’utilisation des cookies (Guidance on the Use of Cookies and Similar Technologies). Pour les entreprises de plus en plus étendues, cela signifie qu’à terme, il leur faudra être conforme avec l’ensemble de ces règlementations locales… ce que permet déjà TrustCommander.

« Nos solutions sont suffisamment souples pour répondre non seulement aux futures recommandations de la CNIL, mais aussi à toutes les configurations imposées par ces nouveaux règlements locaux, explique Michael Froment. La notion de consentement est en train de devenir globale, et c’est à nous, fournisseurs de CMP, d’anticiper ces évolutions et de permettre de répondre simplement et efficacement à ces problématiques majeures, à la croisée du juridique, des technologies et du marketing. »